Chère Madame

 

1097935696 
"Nous devons malheureusement vous informer que votre texte n'a pas été retenu pour publication.
Tout simplement d'autres manuscrits lui ont été préférés, ceux d'auteurs «maison» d'une part, et ceux de quelques nouveaux auteurs, ceci dans un programme déjà complet pour plus de douze mois. Nous ne pouvons publier plus, et il nous reste désormais peu de possibilités d'ouvrir le catalogue à de nouvelles plumes. Désolés!
Nous vous remercions néanmoins pour la confiance témoignée à notre maison d'édition et vous adressons nos salutations les meilleures"
Ca c'est une des réponses que j'ai reçues par mail…
Je trouve le ton bizarrement tourné.
Comment dire, j'ai l'impression qu'ils ne savaient pas comment refuser le manuscrit.
Un " nous sommes complet désolé" aurait suffit ou un " Il est mauvais" aussi.
Pourquoi tourner autour de pot et chercher une raison valable de le refuser ?
Pour moi toute raison est bonne, la sensibilité de chacun est subjective.
Ce qui me choque le plus c'est le "Désolés", comme s'ils avaient vraiment eu envie de le publier et qu'en dernière minute un évènement avait tout fait basculer…
Je ne sais pas ce "Désolés" me semble le seul mot sincère, peut-être le seul mot qui aurait du figurer dans la réponse.
Je ne sais pas… Au moins vous me direz j'ai eu une réponse… ah ça oui…. et j'en suis déjà contente…
Mais voilà je reste perplexe… et oui Calimero m'est venu directement en tête….

2 commentaires sur “Chère Madame

  1. Tout d’abord, merci de votre passage!
    Difficile a digérer pour ma part pas, car je sais que pour un premier roman il y a toujours peu d’élu, donc ma digestion se passe bien, ce qui me tracasse pour être précise, c’est la qualité de mes écris… ça peut parraitre stupide mais c’est juste ça.
    J’ai eu très envie de collaborer avec Praelego mais les fond necessaires me manquaient et c’est bien dommage en fait.

  2. Les réponses (négatives) des maisons d’édition sont toujours difficiles à… digérer. Le ton parfois ampoulé tient au fait que derrière chaque manuscrit envoyé se cache un lecteur potentiel qu’il faut ménager, même si son texte n’a pas été lu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :