Le vendredi, c’est Macaroni!

Oui oui… le titre est encore tout pourrit.

Comme mon humeur pour le moment, comme tout autour de moi de mon point de vue.

Je me suis remise à retranscrire le Tome II car la motivation était revenue, mais à le relire, des sentiments diverses me traverse et je ne sais pas comment les interpréter.

De la colère, de la tristesse… de la haine. Oui de la haine, une véritable qui vous prends au tripes et arrive à vous faire sortir de vos gonds.

Un goût amer de déjà vu… alors que j’ai écrit ce chapitre il y a quelques mois. Depuis « Petite rencontres et méga problèmes », les évènements étranges se succèdent sans que je ne puisse vraiment les expliquer.

Je me sens comme dépassée par ce que je pose sur le papier. Comme si en fait je ne faisais que retranscrire une vie antérieur qui garderait quelques réminiscences dans celle-ci.

Non, je vous jure je ne deviens pas folle. C’est juste que peut-être je le redis, je suis trop proche de mes personnage. Et je ne sais pas trop comment, m’en détacher.

Il y a un lien invisible qui nous garde sans cesse connectés l’un à l’autre.

J’aimerais pouvoir être équipée pour affronter ce genre de choses mais ce n’est pas le cas. D’où cette vague de sentiments diverses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :