On a soufflé un porte bonheur sur pieds.

Il y a une chose que je ne supporte pas, c’est perdre des gens que j’aime.

Je ne parle pas de mort ici, enfin quoi que si on parle de mort artistique cela a son sens.

Je parle de personnes talentueuses qui sous X raison abandonne leur rêve, abandonne leur espoir.

Loin de moi de juger leur décision, ils sont seul maître de leur avenir et je respecte, mais pour certains je me refuse à ce qu’ils disparaissent.

Allez savoir pourquoi… Ils seraient peut-être plus heureux…qui sait ?

Le problème est que je suis convaincue du contraire. Oui… le problème est là, comment contrer une conviction personnelle qu’ils font le mauvais choix ?

Comment me taire alors que je suis persuadée qu’ils seront incapables de rester hors de cet univers qui est le leur ?

Comment exprimer une déception alors que pour une fois… les mots ne viennent pas.

C’est un comble je l’accorde, mais dans ce cas-là… pas de mot, juste des larmes.

Enfin… des mots oui, il y en a eu… et des durs. Ils auraient pu être pires, mais je n’ai pas osé les sortir, de peur de dépasser une limite que je ne voulais pas franchir. Que je ne pouvais pas franchir.

Ne pas prendre partit, ne pas influencer la personne est difficile dans pareilles situations parce que bien évidement, on a notre part d’égoïsme qui fait qu’on n’a pas envie de les voir s’en aller.

Et je crois que ma colère est venue de là. Les larmes sont venues de là. Les mots sont restés bloqués pour ne pas laisser entrer la partie personnelle que ce retrait pourrait représenter.

Cette personne sait que je respecterai ses choix, même si maintenant elle sait aussi ce que j’en pense.

Elle sait que je ne la pourchasserai pas, mais que du coin de l’œil, je surveillerai qu’elle ne s’éloigne pas trop. J’y tiens, je ne peux pas me résigner à oublier ça, à faire comme si ce n’étais pas le cas.

Cela vous arrivera peut-être un jour, avoir ce sentiment  de perdre quelqu’un, un ami, une amie que vous ne voulez pas perdre. De voir cette personne s’éloigner par contrainte vu que le choix est obligatoirement lié à sa vie. A cette vie bien compliquée, mais tellement chère à son cœur.

Comment alors remettre en question ces choix difficiles que lui ou elle a du faire ?

Qui suis-je pour ça ?

Personne, et c’est donc avec un peu d’amertume que j’accepte, mais cette personne a et aura toujours une place significative dans mon cœur et saura toujours où me trouver.

Il ou elle sait que je ne l’abandonnerai pas, que je serai toujours là, dans un coin, quand il, elle en aura besoin.

Cette personne est mon Porte bonheur sur pieds et le sera toujours.

Je ne vous aurai pas parlé d’écriture, pas parlé de publication tardive, de frustration littéraire, mais bien d’une situation qui m’a mise pour une fois dans un état que moi-même je n’ai pas compris tout de suite.

Un peu de sensations personnelles, dans une drôle de vie… Une vie bien compliquée qui vous apporte des rencontres qui comptent.

J’ai tenu à programmer ce billet pour aujourd’hui, car mes amis, savent qu’aujourd’hui je souffle une nouvelle bougie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :