Plagiat… lorsque cela vient de votre entourage

Je peux à présent sans aucune retenue parler de plagiat puisqu’au final, c’est bien ce qu’il s’est passé.

Je me suis tue pendant longtemps pour ne pas faire de mal à la personne qui m’était proche, mais à bien regarder l’attitude de celle-ci (attention juste après ces lignes, je vais perdre un « Like » sur facebook et franchement, je m’en fiche !)

Je ne suis pas contraire pour aider les personnes surtout celles qui sont proches de moi, mais lorsque je reçois un texte dont les idées principales de mes trois premiers chapitres ont été « pompées », transformées par la négative et recrachées dans une tentative de clonage de style, je ne peux que me révolter.

Cette personne a du talent, mais cette personne ne croit pas assez en elle pour exploiter celui-ci à sa façon.

Je le dis car c’est la vérité, mais elle a aussi son propre style qu’elle a délibérément ou pas laissé tomber pour « copier/coller » le miens.

Retrouver le nom exacte de mon héroïne avant retravail, puis retrouver celui-ci après réécriture en tant que diminutif, retrouver l’endroit central de mon ouvrage, à la différence que celui-ci sent la fleur… laissez-moi rire, l’endroit en question il est loin de sentir le fleuri… Pour ceux qui ont lu le manuscrit, et qui connaissent l’endroit, ils savent très bien que c’est loin d’être le cas… vous avez déjà mis les pieds dans une Pub Irlandais ?

Ça sent le fleuri ? Non ! Nous sommes bien d’accord. Ne venez pas me dire qu’en Irlande ils mettent du « Febreze » ou du « Airwick » pour masquer l’authenticité du lieu!

Mon personnage, malgré ses faiblesses, j’essaie de lui donner un aspect positif, ce qui fut totalement le contraire dans le texte que j’ai lu, les circonstances de la rencontre aussi entre les deux personnages principaux sont troublantes. Trop pour être honnête.

J’en ai parlé, à des personnes pouvant me conseiller sur la marche à suivre. Oui je leur ai fait lire et oui elles m’ont attesté du plagiat. Dès les premiers paragraphes.

Même si cette personne m’était proche, je ne pouvais pas la laisser pomper ce qui m’appartient au final.

J’ai tenu cet article longtemps au secret mais cette fois c’est la goutte qui a fait déborder le vase.

L’hypocrisie n’est pas mon quotidien et comme il n’y a pas moyen de discuter avec la personne en question, je tenais à le mettre ici.

Sans la citer.

Pourquoi? Parce que je ne veux pas lui créer du tort, mais lui faire comprendre que même si je suis plus jeune, je ne suis pas si naïve que j’en ai l’air.

Si elle veut en discuter je suis disponible, mais je sais qu’elle ne le fera pas car à toute remarque allant dans le sens contraire de sa pensée elle se ferme comme une huitre. Et cela est, bien dommage.

6 commentaires sur “Plagiat… lorsque cela vient de votre entourage

  1. Personnellement, je pense qu’un plagiat n’en est pas vraiment un tant que la personne qui « copie » n’est pas publiée.
    Dans ce cadre, un message l’avertissant que tu entameras une action en justice et que tu te retourneras aussi contre son éditeur, si tu vois ses/tes textes sortir pourrait suffire.
    Après, si ça l’amuse de « réécrire » ton histoire en pensant que c’est la sienne, toute seule chez elle… c’est son problème, et c’est plutôt flatteur, non ?

    • Je suis d’accord, mais le but de cette personne était bien de se faire publier et avec mon aide en plus…

      Tout à fait, c’est flatteur, mais cela fait quand même mal lorsque cela vient de son entourage direct… 🙂

      Je pense sincèrement qu’elle est capable de mieux, et dans une autre style qui lui est propre.
      Donc je l’encourage à écrire, mais avec ses propres mots, ses propres expériences.

      Dans le cas où elle persistera dans l’optique de départ alors oui, je prendrai les mesures nécessaires, entourage ou pas.

      J’espère juste que l’article, lui donnera le petit déclic.

      • Et pourquoi ne pas lui dire, directement ?
        Un jeune auteur a déjà beaucoup de mal à se faire publier, s’il sait que tu t’adresseras à sa maison d’édition en cas de succès, son avenir d’écrivain (déjà improbable) sera réduit à néant, ça devrait convaincre…

        Après, c’est sûr que l’amitié en prend un coup, mais n’est-ce pas déjà le cas, de toute façon ?

      • J’ai bien essayé de lui en parler de vive voix, pour vérifier si c’était intentionel ou pas, car quand même, je trouvais cela un peu bizarre.

        Mais au final je me suis retrouvée face à un mur, trouvant des excuses aux moindres points communs entre les deux récits.
        J’y ai été molo, pour ménager l’égo, car mon but n’est pas de l’enfoncer.

        Maintenant cette personne a tojours accès à ma page auteur, et à ce blog et c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour lui faire passer le message.

        J’espère que le fait que cela soit écrit fasse comprendre à cette personne que je ne dis pas les choses en l’air, que je ne veux pas l’enfoncer mais qu’elle doit faire attention et choisir le chemin qui lui est propre et développer son talent.

      • Pas de soucis, mais à mon avis, je vais juste perdre un « Like » sur facebook rien de plus 🙂
        Sauf si l’huître s’ouvre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :