« Barbe bleue » – Amélie Nothomb – Albin Michel

Couverture :
Typique qui laisse l’accroche à la couleur rouge plutôt qu’au visage d’Amélie.

Histoire :

Deux personnages centraux : Don Elemirio Nibal Y Milcar et Saturnine Puissant

Saturnine, jeune femme belge donnant des cours à l’Ecole du Louvre en tant que remplaçante, cherche une solution de logement pour enfin libérer le canapé de son amie Corinne (amie d’enfance), à Marne-la-vallée.

La jeune femme tombe un jour sur une annonce de colocation dans le centre de Paris, pour la somme dérisoire de 500€ par mois.

Arrivée sur place, une file indescriptible de jeune et moins jeunes femmes attendent de passer l’entretien de sélection. Car Don Elemirio est plutôt difficile. Là, elle apprend que celui-ci est un homme très riche autour duquel huit disparitions suspectes ont eu lieux, celles de ses huit précédentes colocataires.

Saturinine par décrocher la chambre. Une seule règle : « Ne pas entrer dans la chambre noire ».

La jeune femme tentera tout le long du récit de savoir les tenants et les aboutissants de ces disparitions tout en jouant l’indifférence la plus totale.

Avis :

Ravie de ce roman, retour de la plume d’Amélie que j’avais un peu perdu lors de ses deux derniers roman. Je renoue enfin avec celle qui fait partie de mes auteurs fétiches, principaux personnages de ma bibliothèque.

Comme tout ses romans, il ne laissera pas indifférent. Il plaira ou pas, mais je ne pense pas qu’il laissera de demi-teinte.

Seul bémol le prix de 16,50€, mais c’est Amélie…

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :