Le moment est venu

Oui, il est venu de vous parler de ce silence, de cette non-communication, de ce long passage muet.

Cela fait quelques semaines que je suis dans l’attente, l’attente d’une nouvelle qui je le sais n’est pas forcément bonne.

La nouvelle est tombée. Kirographaires a soumis un plan de redressement au tribunal de commerce d’Aix.

Pas de panique pour le moment, j’attends de voir la prochaine communication, car je vais devoir prendre une décision.

Je ne me réjouis pas de ce naufrage et j’aimerais que le bateau arrête de prendre l’eau.

J’en connais qui se réjouissent de ce remake du Titanic et je trouve cela honteux de « Rire sous la cape ». Derrière cette décision, il n’y a pas que des auteurs, mais des employés, qui pour la plupart, on fait du bon boulot avec les moyens qui leur étaient donnés !

Je tiens d’ailleurs à remercier mon attachée de promotion Miss LH qui à fait son possible pour que tout se passe au mieux possible.

Son soutien et son enthousiasme ont été un véritable moteur.

Alors je continue à écrire cette suite ; le Tome II s’étoffe de nouveautés, se corrige.

Le Tome II s’écrit doucement, mais surement. Et l’écriture d’un autre roman est également en cours.

Un autre projet littéraire avec Miss Angela Gazzara est aussi en cours d’ébauche, mais je vous en parlerai plus longuement plus tard.

Je vous laisse donc pour le moment, mais je vous reviendrai bientôt.

4 commentaires sur “Le moment est venu

  1. C’est tout à fait ça Brigitte.
    En écrivant ceci, je parlais pour tous les auteurs concernés.
    Je sais que le chemin sera long, mais je sais aussi que nous nous soutiendrons.
    Personnellement je continuerai à suivre les actualité car on pourra dire ce que l’on veut, il y a des sacré talents chez Kiro, je pense a Florent et bien d’autres.

    Si nos livres se vendent sans un réel plan média, c’est que quelque part ils ne sont pas si mauvais.

    Continuons à croire en notre travail.

  2. comme tout ceci est bien dit Emilie, comme toi et des centaines d’auteurs je suppose, je ne peux me réjouir d’une telle annonce. si nous sommes tous dans le même bateau, nous avons encore la ressource de nous dire que rien n’est fini, et nous voudrions y croire très fort.
    or, si ce n’était pas mon premier ouvrage publié, c’était mon premier roman, (un bébé que j’ai porté 9 ans tout de même et donc une bonne part de moi-même) jusqu’alors je dois dire que « Combien de pas » s’est vendu honorablement sans que j’en fasse des tonnes, ni que je harcèle mes amis et connaissances (ce n’est pas dans ma nature). j’aimerai bien sûr que l’aventure continue, car j’ai un autre roman en route et tout près d’aboutir. et c’était bien tentant de se dire que Kiro était là et qu’il m’ouvrirait grand ses bras à nouveau. et là.. là tout est remis en cause, forcément.
    alors quand j’aurai épuisé ce qui me reste en stock, soit une vingtaine d’ouvrages en dépôt ( la somme que cela représente à la vente couvrira mes droits d’auteur que je ne toucherai sans doute jamais) …. mais que me restera-t-il, sinon la sensation d’un travail terminé et un gout amer sur la langue ? c’est sans doute l’impression que nous avons tous et toutes….bien amicalement Brigitte Lécuyer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :