Comment perdre sa Maison d’Édition et l’illustrateur de sa couverture en 1 semaine ?

Après avoir perdu mon Éditeur, passé 4 jours à se demander si en fait mon livre valait vraiment la peine d’être présenté, voilà que je me retrouve sans illustrateur.

À croire que ce premier roman à la poisse.

À croire que c’est un signe pour me dire en fait… tu écris un livre pour les « chambres courtoises et autres commodités »…

Cela fait beaucoup pour un seul roman et j’avoue que j’ai un petit coup de mou… mais je tente de garder la tête hors de l’eau.

Car j’ai un moteur et comme je l’ai précisé dans l’article précédent, je suis une emmerdeuse.

C’est un peu comme si je faisais table rase du passé…

Bizarre. Recommencer tout le processus pour une livre qui est déjà sorti.

Il y a donc des informations qui changeront, et des remerciements également.

2013 avait bien commencé. Mais on dirait que la tendance s’inverse doucement pour laisser la place à une descente vers le fond.

Alors, touchons le fond et repartons au front.

Là je suis sur deux chemins. Celui de la nouvelle Maison d’Édition, mais avant je corrige le manuscrit à nouveau en tentant de corriger celui que j’ai… car je me suis rendu compte que les premiers tirages n’avaient pas été imprimés avec le bon BAT…

Et donc l’illustrateur, et là j’avoue que je sèche. J’ai bien mon idée, mais nous verrons ce qu’il en sera…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :