Wavre : Quand l’art se Livre – 1/4

Mieux vaut tard que jamais ! euh 1/4 n’est pas la note générale du salon !

Jeudi 09/05/2013, arrivée sur place à 14 h 30.

Première vague de panique à bord, nous ne sommes pas dans la Cité du Macca, mais bien dans celle des Schtroumpfs !

*Aucune mention politique ne sera faite dans cet article*

Zone bleue PARTOUT ! Enfin… (Sauf chez Carrouf, mais cela était quand même un peu loin.)
Aïe caramba !

Deuxième vague de panique : Pas de place pour se garer tout près, il va falloir décharger « à la sauvage », ce que nous faisons en 4e vitesse, car « Ti père » dans sa Mercedes, n’a pas l’air patient.
Je jette donc « Madame Logistique » devant les portes de la galerie.

Troisième tour de carrousel, enfin presque… j’ai capitulé et me suis parquée en face de chez Maurice… Carême hein le Maurice… Je ne gare pas la « Witchmobile » n’importe où ! Non Monsieur !

En parlant de Monsieur, je nourris ledit Eurodateur pour 4 heures et je mets mes roues pédestres en actions.
Je rejoins « Madame Logistique » que j’avais lâchement abandonnée plus tôt devant « L’Espace 14ème art » rue Lambert Fortune.

Nous rentrons, croisons une première personne qui ne fait pas partie du staff, continuons notre chemin et rencontrons Pascal et Claude. Ce Dernier sans crier gare s’empare des précieux sésames et gravit les marches plus vites que Bip Bip ! Quel service !
Nous nous installons sur la mezzanine où nous faisons déjà la connaissance d’une sympathique artiste (dont j’ai oublié le prénom… désolé pour la mémoire de poisson rouge).
Bon lorsque je dis « nous nous installons », soyons honnête la maniaquerie (utile) de « Madame Logistique », ne me laisse pas grand place pour y mettre la main à la page.

L’accueil jusqu’ici est nickel, on vient voir si nous ne manquons de rien. Ensuite, ce fut l’arrivée de Julie, gentille et de bonne humeur, sans parler de notre point commun : Amélie Nothomb.
Les trois organisateurs courent dans tous les sens, mais ont surtout le sens de l’humour !

Il est à présent 14 h 50 et nous sommes parfaitement installées. J’aurais juste à mentionner un petit bémol (de mon côté) pour n’avoir rien prévu en ce premier jour, pour le mur derrière moi.

Comme le vernissage ne commence qu’à 18 h, nous avons eu largement le temps de rendre une petite visite au « Bureau » histoire de nous restaurer.
Je ne vous décrirai pas le repas, mais ce que je peux vous dire, c’est qu’ils n’ont pas les mêmes « demi-heures » que nous dans cet endroit.

Nous retournons vers la galerie et là nous y retrouvons Georges Roland (Auteurs bruxellois de polars Zwanzés) et Nathalie Wargnies (comédienne et poétesse), que nous avions rencontrés la semaine avant à Nivelles.

Là je commence ma séance photo, je mitraille tout ce qui bouge pour ne perdre aucun moment.

Les visiteurs commencent à arriver, nous conversons, rigolons. Jusque-là, pas de faux pas.

Vers 21 h, une fois la foule dispersée, le temps est venu de reprendre la « Witchmobile » pour rentrer vers nos Cités minières respectives à « Madame Logistique » et moi-même.

Les points positifs de cette première soirée ?

• Excellent accueil
• Affluence
• Organisateurs adorables.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :