Ménage à quatre… ou comment prendre son pied plusieurs fois ?

931279_10151411433367066_1845768406_n

Tu y as cru au récit de la partouze ! Eh bien non, passe ton chemin. Sauf si tu veux lire la suite, même si cela n’a rien à voir avec ta recherche… Petit vicieux ! (Ou, petite vicieuse, il y en a plus que l’on ne le croit !)

* Les paris sont ouverts ! Combien de visites grâce aux petits pervers ? *

Bref, venons-en aux faits.

J’ai la tête pleine d’idées, mais lorsque je dis pleine, c’est à ras bord… ce qui fait que j’écris trois projets différents en même temps.

Le tome III de « Petites rencontres et méga problèmes », le quatrième roman (Thriller psychologique, accrochez-vous ça ne va pas être pour les Bisounours) et le troisième, mais non des moindres, car totalement éloigné de mon univers, une pièce de théâtre. (Là, je remercie Angela Gazzara de cette écriture à quatre mains. Vous voyez, on en revient au chiffre 4).

Je ne me pensais pas capable de pouvoir cloisonner de telle façon que l’un n’empiète pas sur l’autre, mais au final, cela se passe bien.

Je me focalise sur le tome III et la pièce et notre de temps en temps les idées et le déroulement pour le quatrième ouvrage.

Ce qui en fait du cahier en cours d’utilisation ! Amis de l’écologie, ne me descendez pas !

Avec ce flot de mots, en dehors de mon esprit, je peux mieux respirer. Ne rigolez pas ! Cela faisait plusieurs jours que je me demandais pourquoi je me sentais fatiguée et pourquoi j’avais un mal crânien tenace.

L’explication était là… trop de gens dans ma tête… non je n’ai rien bu, je suis à jeun jusqu’au 20 juillet… Non je n’ai rien fumé d’illicite, je ne prends pas ce genre de chose… enfin pas encore et je pense sincèrement que cela n’arrivera jamais…

Comme on m’a dit récemment, tu n’as pas besoin de tout ça pour écrire des trucs tordus… je ne sais pas comment le prendre, mais dans le doute, je le prends comme un compliment…

*On a que le bien que l’on se fait*

Pour ne pas me brider, et avancer, j’ai décidé de mettre mon plan B à exécution pour la publication de la trilogie « Petites rencontres et méga problèmes » si d’ici la troisième semaine de septembre voire, la deuxième, aucun n’éditeur ne s’est… comment dire cela poliment… mouillé les dessous de bras pour me faire confiance…

*Aujourd’hui Chez Émilie, c’est le retour de la touche glamour*

Je vous en parlerai le moment venu ou pas en fait… qui sait… Il y a peut-être un éditeur fou qui décidera de faire de mes « petits problèmes » sa « Frankentrilogie »…

Bref, voilà ce qui explique ce silence depuis deux ou trois jours… Ce n’est pas que je n’ai plus rien à dire, c’est juste que je travaille trois fois plus que d’habitude. Ce qui me laisse bien évidemment 3 fois moins de temps pour venir vous faire un petit bonjour.

Un commentaire sur “Ménage à quatre… ou comment prendre son pied plusieurs fois ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :