C’est dans la boîte… à… de…Frédéric Ernotte.

1381609_646933408680242_1926687674_n

Ahhhh que le doux prénom de Jeff résonne à mes oreilles. Un prénom (diminutif) typiquement belge…

Sonorité particulière pour moi, ces 4 lettres font remonter des souvenirs… Bons… même très bons…

Mais là, n’est pas l’entièreté de ce billet, là n’est pas le sujet. Ce dont je vais vous parler c’est un roman noir, un thriller, un polar, tout ça et encore plus à la fois.

Un coup de cœur, autant vous le dire.

Mais trêve de bavardages inutiles, voici le synopsis : Jeff Marnier. C’est mon nom. Je suis un inspecteur plutôt bien coté, voire admiré par certains. Comme tout le monde, j’ai mes problèmes. Les psychopathes ne manquent pas. Je bosse jour et nuit. La vérité ? Je suis accro à la vodka, à la solitude, et depuis peu… à un site Internet. « La boîte noire ». C’est un endroit sombre. Un repère de flics. Un cloaque virtuel où je me sens chez moi. Tellement chez moi que j’oublie régulièrement de me coucher. Que je sois éveillé ou non, c’est rarement bon signe quand mon téléphone portable sonne en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte. Je dois me mettre au vert quelques jours. Me protéger. Réfléchir. La ronde des boîtes tombe à point nommé. Je pars pour un huis clos secret entre inspecteurs. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte peut vous laisser des traces indélébiles

Je suis tombée par hasard sur le blog de l’auteur. Au départ, nos romans avaient la même date de sortie ou à peu près. J’aime les polars, j’aime les thrillers et j’aime les romans noirs et surtout j’aime quand cela sort un peu de l’ordinaire et se passe chez nous, In Belguim.

Oui… le chauvinisme parfois cela a du bon…

Je ne sais comment décrire mon ressenti… Je suis mauvaise à ce jeu-là lorsque je ne peux pas dévoiler les choses…

Généralement dans ces cas-là je me tais… mais là je ne peux plus… et Monsieur Fred comprendra pourquoi… enfin, je l’espère… sinon je pense que ceci sera mon dernier billet… Je vous dis déjà « So long… » « Farewell » « Tschuss », on ne sait jamais…

Au début je me suis dit : Jeanie Mac ! Jeff range-moi cette bouteille, prends deux Xanax et va dormir…

Puis sont arrivées les sandales de Jésus… vingt bonnes minutes à essayer de m’arrêter de rire… oui, je suis blonde et je ris pour rien… En fait, je pensais être une des seules à employer ce terme.

Ensuite vient le tour du huis clos… et la ronde des boîtes. À chacune ses indices, ses M.O, ses Unsubs… Plus on avance plus le cœur s’emballe, plus moi personnellement, j’ai besoin d’air.

Il nous embarque… nous enferme dans chaque contenant. Il joue avec nous, et met à rude épreuve cet instinct d’enquêteur qui se réveille aussi vite que le « Whoop » dans Star Trek.

Bref, je vais me taire et vous conseiller de rejoindre la secte des adeptes des boîtes. J’adhère et j’en redemande !

Pour rejoindre notre Fred national c’est par là

 XO’s

Emilie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :