La cagole de salle… #HealthyEmilieornot

giphy-11

Mon cher lecteur,

Si tu me suis régulièrement, tu dois savoir que j’ai repris le sport.

Oui… Mamy a retrouvé le chemin de la salle. Un miracle ? Non. Un constat de mon endurance lorsqu’après trois pauvres marches, j’ai commencé à chercher un troisième poumon et un deuxième cœur. Donc édifiant : à trente-trois ans, tu ne pourrais même pas courir après ton enfant s’il se carapatait dans une fête foraine.

J’ai donc pris mon courage à deux mains et me suis inscrite dans la salle la moins chère (je n’ai pas non plus envie de me ruiner) et celle qui avait une option nomade, ce qui m’arrange bien.

Après quelques jours … choc culturel … j’ai dû, le temps d’enfiler ma tenue, passer du monde réel au monde de Barbie, Skipper et compagnie… ou alors Nicky Minaj a été clonée et je n’étais pas au courant.giphy-4

Personnellement, je vais sur les machines de torture parce que je suis en surpoids (oui on peut être en surpoids et végétalienne), que je veux transpirer et me bouger, justement pour éliminer ce surpoids… Bref… elles… non… elles chassent le Ken au ragondin capillaire.

Mais il faut savoir que la cagole de salle, ne se balade qu’en groupe ou au minima en duo. Elles passent deux minutes top chrono (oui j’ai regardé, parce que ça m’a intrigué) sur une machine, puis change. Le clan ne choisira une activité que si tous ses membres peuvent se mettre sur la même ligne de machine. Elle te demandera même de changer d’objet de torture pour que l’alignement soit parfait, sans défaut et dans bourlet. Cette même cagole, glousse… beaucoup… beaucoup trop… surtout lorsqu’un Ronny à ragondin capillaire fait surface ou mieux encore, quand l’instructeur vient leur parler.


Je ne pensais pas vous faire une chronique sportive sur mon retour en basket… mais mon cerveau n’arrive toujours pas à s’enlever cette image ridicule de l’autobronzant sur brushing blond décoloré jaune paille et  rouge à lèvres rose fuchsia… limite… c’est devenu aussi effrayant que les clowns.

J’espère pouvoir vous évite d’autres billets cagoliens, mais je ne vous promets rien…

Sur ce je te laisse… il paraît que je dois partir travailler…

Un commentaire sur “La cagole de salle… #HealthyEmilieornot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :