Etude de texte à deux boulettes de fallafel #LACLEF

Hey mon lapin ! Ca fait un bail qu’on ne s’est pas vu pour autre chose qu’un point confiture !

Après quelques échanges avec des amis et collègues (Oui Anne, tu en fais partie), sur le sens caché ou pas des paroles de « La Clef » qui honnêtement, quand tu l’écoutes dans la voiture te plonge dans une interrogation profonde de : « Pourquoi ».

A moins d’avoir un Doctorat spécifique en science de la signification transcendantale des paroles énigmatiques, ceci reste une analyse amateure complètement faite à l’arrache parce que tout le monde le sait, je n’ai que ça à faire entre deux textes.

Trêve de dooblidoo, commençons :

« J’ai le IKnow sur ta vie »

Doit, sans grande science infuse, faire référence au fait que tout se passe sur internet et qu’on y dévoile tout.

« Tu as reçu mes codes, tu es ma clef »

Là déjà on peut y aller avec plusieurs sens, mais après débat très houleux nous en sommes venus à la conclusion que cette phrase, faisait référence à une sorte d’élu pouvant se retrouver dans un cercle fermé de connaissance. Ou simplement, une acceptation de connexion sur un type de réseau social.

« J’ai vu toute ta vie, je connais tous tes selfies »

Là encore référence à la visibilité sur internet, ou alors on a droit à un « Peeping Tom » en bonne et due forme et cette chanson serait donc son « histoire » (oui, nous sommes partis loin dans nos délires on en est conscients).

« IKnow Iknow Iknow, j’ai le Iknow sur toi (rire sadique) »

Là encore on insiste sur le fait que plus rien n’est caché. Ou qu’on écoute un sociopathe.

« Je t’ouvre et te referme, je t’ouvre et te referme, j’ai la clef »

Donc là, si nous restons dans le sens premier, on parle d’une porte. Mais si on le transpose à un humain cela veut aussi dire que le narrateur peut lire comme il le veut les pensées de la personne comme un livre, ou suivre celle-ci sur ses divers profils internet.

« Une araignée, une toile une armure »

Nous avons longtemps débattus, parce que sincèrement c’est l’une des deux phrases les plus mystique et « Ouatte ze phoque » de la chanson. La conclusion fut la suivante :

Une araignée : le prédateur, la personne en charge ou la personne observée

Une toile : internet

Une armure : les codes de protections, les mots de passes, etc

« J’ai le Iknow sur toi »

Comme dit précédemment, plus de vie privée.

« Je sais comment tu respires, je sais où tu t’inspires, je sais tout, tu es pris »

Là on peut totalement se référer encore une fois au fait que toute notre vie est étalée sur le net.

« On sera ta famille, on sera ta patrie, tous ensemble des mouches »

Référence au temps passé sur la toile et sur le fait que certaines personnes ne peuvent pas s’en passer, la référence la plus « mystique » étant les mouches qui font sans doute appel à la notion de « harcèlement » des  réseaux sociaux envoyant des notifications à longueur de temps (bourdonnement des mouches –> vibreur du téléphone).

« J’ai la clef, j’ai la clef, j’ai la clef, j’ai le Iknow sur ta vie »

Donc en résumé, l’air de rien avec ses paroles décousues et mystiques qui se retiennent en peu de temps, la chanson peut envoyer un message assez fort sur les dérives des pratiques internet et la disparitions de la vie privée comme nous la connaissions.

Ah bah ma crotte, on a fait le « quart d’heure Vanilla Sky » pendant pas mal de temps pour en arriver à ce résultat, parce qu’avec notre manie de vouloir tout lier, nous avions perdu de vue que l’électro permet de mettre du texte de façon décousue mais toujours avec la possibilité d’apporter un sens, contrairement à la pop, au rock ou à la country qui sont eux des raconteurs d’histoire, de souvenirs pur jus.

Cela aussi rassuré de nous éloigner de l’option « sociopathe Peeping Tom », parce que nous commencions à avoir un drôle de regard en nous demandant ce que nous pouvions bien écouter…

Bref tout ça pour dire que j’avais cinq minutes pour compiler le brainstroming et que c’est chose faite.

Si tu n’es pas d’accord avec notre analyse alcoolisée de la chose, tu peux toujours nous contacter au 0800-LACLEF ou au 73232 en mentionnant le code CLEF. Ah non, pardon… je m’égare…

Bon sur ce, bichette, je te laisse !

XoXo

Emilie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :