Extrait – 1

Chapitre 1: Une interview, un chocolat et un goujat

 

« Vous ne convenez plus au poste »

C’est ce qui à présent résonnait dans ses oreille en cette fin d’après midi pluvieuse, sans comprendre réellement les motivations de son superviseur chez « Jacobs international ».

Ce soir-là, marqua le début d’une nouvelle ère pour la jeune fille ou plutôt à ce moment précis une étrange sensation de déjà-vu.

L’impression de recommencer à la case départ du plateau de jeu et ce avec la sanction de ne pas remporter les deux-milles euros.

 

Une semaine plus tard, Bruxelles, huit heures trente du matin Lily, une jeune demandeuse d’emploi de vingt-cinq ans piétinait à l’arrêt du tram place Meiser.

Tailleur classique, talons aiguilles, cheveux relevés et porte-documents sous le bras, tout y était pour un entretien réussi, excepté le moyen de transport.

 

Et Zut je vais encore être en retard !

Mais il est où ce Tram ? Je me suis trompée d’horaire?

Oh quelle truffe !

Bon ce n’est pas grave, tu vas marcher, ça te fera de l’exercice !

Ma pauvre fille dans quel état tu vas arriver !

Aller presse-toi avec ton chariot du diable, tu ne vois pas que je suis pressée non !

Au fait une voiture c’est bien ce qu’il me faudrait, mais voilà, la gentille petite écologiste que je suis a décidé de se fier à ses yeux et aux horaires majestueusement bien ficelés de notre super système de transports en commun…Balivernes ! Je n’ai primo pas les moyens de passer premièrement le permis et deuxio, de me payer ne fusse que la plus pourrie de ces bêtes à 4 roues !

 

Lily marchait à allure rapide, et ne se souciait que peu de la circulation, quand soudain une voiture déboula à la sortie du rond-point et s’engouffra à toute vitesse sur la chaussée.

Dans un réflexe de survie, la jeune femme fit un mouvement de recul et fut à deux doigts de perdre l’équilibre.

 

 

__________________________________________________________________

 

Pour Downloader le premier chapitre c'est par ici : Lien désactivé désolée

En direct

Barney-Stinson-barney-stinson-780581_1024_768

De l'agence!

Oui je sais je ne devrais pas, mais voilà, je ne peux m'empêcher de venir à votre rencotre.

Plus sérieusement ces derniers jours j'ai décider de ne plus regarder les informations, ou la désinformation ambiante devrais-je dire.

C'est tellement déprimant…

Enfin là n'est pas le sujet.

Avec Mister D et son comparse W on essaie de trouver une manière de décrire notre avanture.

Oulà je vous arrête, nous ne faisons pas du tout un ménage à trois, non mais je vous vois venir!

Mais je vous l'accorde je me suis très mal exprimée.

W est très gentil mais sincèrement il a du mal a se contenir donc parfois les explications sont quelque peu houleuses en fait.

Il a peur que son personnage ne soit pris pour quelqu'un de méchant et sans coeur avec un pénis à la place du coeur. Mais en même temps c'est ce que j'ai pensé de lui au début . On ne peut pas dire qu'il y avait vraiment mi du siens. il a même faillit déteindre sur Mister D avec ses combines à deux balles mais le temps a fait qu'il m'est devenu sympatique et qu'en fait c'est un coeur d'artichaut caché dans une combinaison blindée.

W c'est un peu Barney Stinson dans "How  met your mother"

Êtes-vous bon en Géo?

276738 
Je suis d’accord, ce n'est pas très sympa de laisser les personnes attendre de la sorte… mais en même temps, il me faut du temps, je ne suis pas vraiment douée en nouvelles technologies…
D'ailleurs Mister D pense que je devrais arrêter de me plaindre et agir pour combler mes lacunes.

Il n'a pas tort.
Mais j'aime me plaindre! Non en fait, je le fais inconsciement c'est comme si je ne pouvais pas m'en empêcher.
Mais cela m'a aussi bien servit par le passé, je crois que mon mauvais caractère m'a amenée là où je suis aujourd'hui.

Je vous l'accorde, je ne suis pas loin.

D'ailleurs, Mister D, il me seconde sur ce coup-là, d'habitude c'est moi qui suis à cette position. Ca le changera un peu!

Il me fait remarquer qu'effectivement j'élude le pourquoi de ma présence ici.

Mais c'est pour mieux vous en parler après.
j'ai une vie tellement palpitante que j'en écris un livre!
Je vous le jure, si j'avais du me passer de cette vie j'aurais pu tuer pour l'avoir!

Vous ne me croyez pas? Et bien vous avez raison.
bien quil y ai des aspects de ma vie que j'adore, il y en a quand même une certain nombre que j'aimerais effacer à jamais de ma mémoire.

Et là je vous entends déjà marmoner: comme tout le monde ma pauvre Lucette !

Et c'est là que je vous dis: Et bien vous avez raison!

Mais si j'écris ce livre c'est qu'il s'est vraiment passé quelque chose dont j'ai besoin de me débarrasser…

Donc voilà vous savez pourquoi je suis présente.
Je ne sais pas si cela vous fera encore patienter un peu mais en tout cas j'espère vous retrouver ici-même dès demain.

PS: J'habite dans cette ville… a vous de trouver où je me trouve!

 

Quelle épreuve!

Et visiblement ce n'est pas fini!

Je ne sais pas du tout où j'ai mis les orteilles! Mais je m'y ferai certainement à l'usure… enfin pas l'usure, mais l'habitude plutôt…

Vous comprenez ce que je raconte? Parceque sincèrement j'ai du mal moi-même à me comprendre parfois.

Je sais c'est un comble, mais pourtant c'est bien la réalité, mon esprit s'embarque parfois dans des délires incontrôlés l'horreur!

D'ailleurs j'en viens a oublié le pourquoi de ce blog… Je vous l'avais dis, je divague!

En fait je vais peut-être vous laisser "poireauter" calmement le temps que je me fasse à cettre interface…